Pumpkin

Dessin, fanfictions, et fous rires ga-ran-tis! ;p

07 août 2010

Compte Rendu Eté #3

Chapitre 4

 Après quelques piaillements mécontents de la petite blonde qui servait de Général à la garde royale, le ministre avait décidé qu’il en avait marre de continuer de débattre sur un fait qui était pour lui, ordonna au conseil de virer de la salle. Pas mal des gens étaient plutôt soulagés de partir, parce qu’il fallait dire que les néons bleus étaient très désagréable pour les yeux. C’était comme devoir lire un texte écrit en turquoise sur un fond bleu.

 

 Capucine, mécontente, serra les poings, et, vexée, tourna les talons, le menton tiré vers le haut avec un air hautain. Elle marchait d’un pas rapide, et Just, qui se frotta les yeux à cause des néons, la suivit. Glân et lui comptaient bien obtenir cette prime, et la personne la plus accessible à qui le demander, était bien le Général de la garde royale.

 

-Toi ! fulmina Capucine en pointant Just du doigt. Avec ta copine, je vous jure que vous allez m’aider pour cette mission, ou je vous jure que je demande à la mairie de vous ôter votre titre d’élite, et vous crèverez comme de méchants, méchants, méchants, méchants, pas beaux !

 

 Un immense sourire s’afficha sur le visage de Just, qui fit mine d’être étonné.

 

 Même pas besoin de demander, ça allait être trop facile. Bon, la mission, ils n’allaient pas avoir trop de mal à l’effectuer. Mais tiens donc ! En parlant de mission… Just et Glân ne savaient même en quoi consistait cette mission. L’expression du géant se transforma soudainement, se transformant en confusion.

 

-Euh… on doit faire quoi ? demanda Just en se grattant (très) bêtement la tête.

 

 Capucine, exaspérée, poussa un gros soupir, en laissant retomber son bras qui pointait un doigt sur le nez de Just sur son flanc.

 

-On en parlera avec Glân et Maz’, répondit la blondinette en sortant du bâtiment.

 

 Quand ils furent dehors, Mazushii vint très rapidement rejoindre Capucine, afin de lui demander des nouvelles. Mais pour seule réponse, il obtint un haussement d’épaules.

 

 Un peu plus loin, Glân discutait en compagnie d’un homme… blond… avec des cheveux bouclés… Just dévisagea Capucine, ensuite l’inconnu. La ressemblance était troublante. Un frère ? Peut-être.

 

 Capucine, quand elle aperçut l’homme, couina joyeusement, et sautilla dans sa direction, avant de venir s’accrocher à son cou. Le garçon ne réagit pas, et se contenta de grogner, mécontent.

 

-Nigel, cousin d’amouuuuur ! ♥

 

-Maudite vermine… elle me suit, elle me pourchasse… marmonna le dit Nigel en se débarrassant de la jeune femme… ou devrait-on dire « fillette ».

 

Et alors se déroula le fait le plus exceptionnel de la journée. Glân rit. Son rire était tout à fait inattendu, pour quelqu’un de son style. Elle avait un rire guilleret et cristallin.

 

Just la dévisagea d’un air atterré. Les seules fois où Glân riait, c’était avec son dragon, ou quand elle avait beaucoup mangé et qu’elle était à 37°C. Et en dix minutes, cet homme, Nigel, arrivait à faire rire Glân, là où Just échouait chaque soir depuis quatre ans. Mais quand le Maethor rit, tout le monde rit. Et Capucine éclata de son petit rire de fillette bourgeoise, Just de son rire de chien (genre « Ouaf Ouaf »), Nigel de son rire chaud et doux, et, à la surprise générale, Mazushii aussi, d’un rire qui ne collait pas tellement à sa personnalité, un rire assez grave et calme.

 

Deux minutes plus tard, les quatre humains étaient perplexes et Glân fixait « lotrecoté », c’est à dire pas les humains. Si elle avait pu rougir, elle serait sûrement tomate foncée.

 

-C’est trop mignoooooon, petite couleuvre, roucoula Capucine, en lâchant Nigel qui soupira bruyamment.

 

 Just, qui souriait, vint juste de se rappeler de la conversation su la mission. Capucine avait l’air calmée, et même frétillante. Peut-être était-ce le moment propice de parler de ce sujet apparemment délicat, vu l’était du Maire quand il en parlait.

 

-Bon, mes choux, je vous invite chez moi, je crois qu’on doit parler de pas mal de trucs compliqués, n’est-ce pas ? proposa Capucine sans vraiment nous laisser le choix, puisqu’elle commençait déjà à tous nous pousser vers le portail de sortie.

 

-Même moi ? demanda Nigel à qui on n’avait rien demandé.

 

-Oui, oui, toi aussi mon chéri, on aura sûrement besoin de ton aide ! Et y a une grooooosse prime ! précisa Capucine en chantonnant.

 

 Soudainement, le comportement de Nigel changea, et il cessa directement de contester. Il alla chercher Felm, son dragon. Felm était grande, robuste, et tout simplement magnifique. Ses écailles étaient argentées et brillaient à la lueur du soleil. Elle avait des yeux en amende, turquoises, qui «reflétaient une sagesse infinie », comme aimait le dire Nigel, qui faisait beaucoup de poésie.

 

 Une fois Felm récupérée, les cinq élites purent aller chez Capucine. Quand ils arrivèrent en bas de l’appartement, le cousin blond de Capucine ordonna à son Dragon de « retourner à la maison ». Ils montèrent les escaliers en colimaçon, et entrèrent dans le spacieux appartement de Capucine, bien trop spacieux pour une seule et unique personne.

 

-Faites comme chez vous !

 

 Mazushii, qui avait l’habitude, ne s’en priva pas, et enleva ses chaussures, avant de partir s’affaler sur le canapé du salon. Nigel fit de même, connaissant plutôt bien sa cousine et son univers. Par contre, Just et Glân étaient un peu moins détendus. Just se racla la gorge, et Glân se crispa un peu, les yeux gros comme des boules de pétanque.

 

 Capucine alla préparer du thé, et en attendant que l’eau bouillisse, alla rejoindre le quatuor de cas sociaux dans le salon, et s’assit dans SON fauteuil (qui si tu le touches elle te crève tes deux yeux et t’arrache la langue).

 

-Booon, je crois que vous êtes tous iiiiimpatients de découvrir en quoi consiste cette passionnante mission, plaisanta Capucine.

 

-Oh oui, on trépide d’impatience, marmonna Glân dans le col de sa cape.

 

Sur ce, elle sortit sa langue et se renfrogna, debout, les bras croisés en signe de malaise.

 

-Bon ! ajouta Capucine devant le manque de réaction de ses invités. Le ministre nous envoie dans le territoire Konhor, avec pour mission de trouver d’où venait ce Gnoll.

-Oh chouette alors, marmonna Mazushii.

 

De son côté, Nigel avait le visage fermé, Glân l’arcade sourcilière (non, on ne peut pas parler de sourcil chez elle) haussée, et Just était joyeusement affalé.

 

-Oui, ben… moi j’veux bien, de toute façon les missions kamikazes, j’aime bien, dit Glân.

 

Puis elle referma la fermeture éclair de sa cape en fourrure noire, et, dans un tourbillonnement de fourrures, tourna le dos aux gens, ouvrit la fenêtre et attrapa la branche la plus proche.

 

Capucine et Mazushii avaient des yeux ronds, pendant que Nigel boudait toujours et que Just s’en fichait parce que de toute façon, Glân fait toujours ça.   

 

-Et… vous ? demanda Capucine.

-Si la vipère vient, je suis obligé, déclara Just.

-Ben, moi aussi, si je te laisse toute seule, tu vas faire des bêtises, répliqua Mazushii.

 

Toutes les têtes se tournèrent vers Nigel.

 

-Et toi, cousin chéri ?

-… mouais.

-Pense à la priiiime ♫ ! chantonna Capucine.

 

-Ca va, ca vaaaaa… Mais tu me lâches. Moi, je n’obéis pas aux ordres qui me sont imposés et je suis indépendant. Je ne veux pas être un sbire. Surtout pas un des tiens.

 

 Capucine fronça les sourcils, l’air grave, comme atteinte par un quelconque sous-entendu. Simple maladresse de la part de Nigel ? Non, ça devait être voulu. Il ne dirait pas quelque chose comme ça naturellement. C’était réfléchi. La blonde avait compris il voulait en venir. Mais elle se tut. Ce n’était pas le moment. Ni le lieu idéal, ni avec les bonnes personnes. Elle lança un regard significatif à son cousin, qui, contrairement à ses habitudes, baissa les yeux, en grommelant.

 

 Mais ce moment de silence ne dura pas bien longtemps, parce que, comme forcée à se faire mignonette et joviale, Capucine annonça le programme de la mission telle une présentatrice météo.

 

-Alooooors, nous partirons d’ici une semaine vers Skellington, où nous resterons deux jours. Ensuite, nous arriverons au bord de Nohira. Il faudra choper un bateau au port pour traverser le fleuve. On fera une halte à Up-Hill, histoire de récolter du matériel afin de survivre dans le territoire Konhor. On marchera vers le Nord Est, pour aller dans la Terhakonh’u. Le quartier général des Gnolls de situe vers là-bas. On saura où aller. Plus on se rapprochera, plus ils seront nombreux, et plus on aura une chance d’y rester.

 

 Mazushii déglutit, Nigel resta stoïque, et Just leva la main :

 

-Les Gnolls… Enfin… Ils se dirigent eux-mêmes ? Ils sont assez intelligents ? demanda-t-il avec incertitude, à croire qu’il avait peur de poser une question stupide.

 

-En ce qui me concerne… Je crois que la justice est impliquée. Et pas qu’un peu. Dit-elle après avoir hésité.

 

-Ouh putain !

 

-C’est évident, intervint Nigel. Les Gnolls sont trop bêtes pour se diriger tous seuls.

 

-C’est peut-être pas la justice, remarque Maz’.

 

 Les élites se recueillirent dans un silence plein de réflexion. Capucine était persuadée que la justice était concernée, mais la remarque de Mazushii l’avait rendue confuse. Nigel n’avait juste rien à rajouter. Just réfléchissait à qui pouvait diriger toute cette armée de Gnolls. Le plus jeune de tous faisait de même.

 

 Glân vint perturber les réflexions du groupe, avec une question complètement hors contexte :

 

-Eh, la naine, ça serait possible de faire un squat chez toi ?

 

-Euh…

 

Capucine n’avait pas l’air très sûre, et Mazushii était carrément contre. Leurs réactions décrochèrent un sourire amusé à Just.

 

-On va pas vous manger, remarqua-t-il.

 

-Pas sûr, ricana Glân.

 

 Capucine regarda le duo de haut avec dédain.

 

-Et si c’est non ?

 

-Alleeeeez, s’teuplait, c’est pas pour longtemps ! Jusqu’à ce qu’on parte en mission. Tu vois, sinon, nous deux, on est plutôt nomades, dit-il en se désignant lui et Glân-Lyg.

 

Capucine hésitait. Pas qu’elle ne veuille pas héberger deux pauvres petits nomades pas très malins. Mais elle avait peur pour son magnifique appartement. La blondinette n’avait pas vraiment confiance en les deux élites. Mais elle céda, un peu à contrecœur.

 

-C’est d’accord. A une seule condition : que vous me laissiez mon appart’ impec’.

 

Mazushii resta bouche bée, avant de contester, et de se mettre à grommeler. Nigel sourit, et se leva.

 

-A dans une semaine, salua-t-il vaguement d’une main. Tu m’appelleras la veille du départ, pour me tenir au courant.

 

Et il sortit de l’appartement, laissant les quatre élites seuls dans le salon.

Posté par Pumpkiin à 00:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

    Si on me grille sur l'ordi je me fait tuer , alors :S je lirais dans trois semaines a mon retour ^^

    Big bisouuus <3 ma moman chérie

    Posté par June, 07 août 2010 à 07:52
  • Voilà j'ai tout lue ( finalement xD )

    J'ai hâte de voir la suite

    Capucine me fait un peu penser a une petite fille dans sa façon de parler xD

    Ouah j'adore de plus en plus Glân !

    Bisous et vivement la suite c'est du bon boulot <3

    Posté par June, 07 août 2010 à 08:08
  • Waai, j'adore ce chapitre quatre ^3^~♥
    "si tu le touches, elle te crève les deux yeux et t'arrache la langue" m'a bien fait rire xD
    J'ai hâte de voir ce qu'il va se passer !
    Ce serait sympa de faire un onglet sur ton blog avec ton histoire, qui réunit tous les chapitres, non? Enfin, je dis ça, mais c'est juste une idée, hein ^^
    Gros bichouus !

    Posté par Axel, 07 août 2010 à 12:54
  • J'ai beaucoup aimé ce chapitre, ton (superbe) style d'écriture est "entraînant" et donne envie de lire la suite !!!!! Merci pour ce chapitre et vivement la suiiiiite ^^ !!

    Posté par DryM, 07 août 2010 à 22:22
  • Capi' est une peste, na. Glân est sûrement plus intelligente que vous tous réunis, MOUHAHAHAHA ! *rire de Glân quand elle tue quelqu'un*

    Enfin bon, il est pas mal ce chapitre, même si j'ai pratiquement rien écrit ^^'

    Posté par Glân (ex-Nagada), 08 août 2010 à 00:17
  • Génial cette suite moi je préfère just et glân ! Capucine n'est rien qu'une petite fille pourrie gâtée ! ^^

    Posté par Sweet Fish, 08 août 2010 à 18:20
  • J'ai de nouveau internet pour... 2 jours *hi hi* !
    Et puis ce chapitre à l'air pas mal du tout (je n'ai pasn pu m'empêcher d'en lire quelques bouts).
    Ca me fait de la lecture pour ce soir :3 !

    Posté par Zlgm, 08 août 2010 à 18:45
  • Coucou !
    Je déménage officiellement ! J’ai un nouveau blog.
    Va voir sur mon blog, il y a un petit texte d’explication et de gros liens vers mon nouveau blog tout beau, tout propre ! <3

    Posté par Shimizu, 08 août 2010 à 20:00
  • pas mal ce chapitre !! ^^

    Posté par Zoeoz, 09 août 2010 à 12:36
  • Super ce chapitre, je l'ai dévoré!
    Vous avez vraiment un super style d'écriture (il me semble que vous êtes plusieurs si je me souviens bien), on accroche tout de suite à l'histoire.^^
    J'aime beaucoup Just!=3

    Posté par Sea, 09 août 2010 à 16:51
  • J'ai très très peur pour l'appartement de Capucine...

    Posté par Namo, 29 août 2010 à 10:13

Poster un commentaire